Coaching

 

Le coaching ou mentorat (terme recommandé en France par la DGLFLF) est un accompagnement professionnel personnalisé permettant d’obtenir des résultats concrets et mesurables dans la vie professionnelle et/ou personnelle. A travers le processus de coaching, la personne coachée approfondit ses connaissances et améliore ses performances.

Histoire et enjeux du coaching

Histoire du coaching

Le coaching (dont l'origine du nom vient de coche), est orienté vers l'accompagnement et l'épanouissement de la personne coachée.

Le coaching est apparu en France et en Europe dans les années 1980, en provenance d'Amérique du Nord. Il semble que Alain Cardon, Vincent Lenhardt et Jacques-Antoine Malarewicz en soient les premiers précurseurs en France.

Le terme « coaching »

Le sens premier de « coach », « grande voiture à chevaux », a amené, vers 1830, le sens figuré «instructeur / formateur», dans l'argot de l'Université d'Oxford, pour désigner un tuteur, un mentor, qui « transporte » l'élève vers un examen ; le sens « entraineur sportif » serait apparu vers 1861.

En France, la Commission générale de terminologie et de néologie recommande l'usage, dans le domaine « santé, médecine et psychologie » du terme « guidance ».

 Pour sa part, le Grand dictionnaire terminologique québécois propose en outre, selon les domaines, les termes « accompagnement », « pilotage », « direction d'athlètes ».

Enjeux du coaching

Le coaching permet de réaliser un accompagnement professionnel. On parle aussi d'accompagnement opérationnel ou encore d'accompagnement personnel au changement.

Le coaching se distingue légèrement du mentorat par le niveau d'égalité entre l'accompagnant (« coach ») et la personne suivie par le coach (« mentoré » ou « coaché »).

Deux approches distinguent le coaching du mentorat :

  • le lien à des techniques de psychologie telles que la PNL, l'Analyse transactionnelle ou la Gestalt-thérapie,Il est à noter que certains positionnent le coaching hors de ce référentiel psychologique et situent ce métier plutôt dans un contexte centré sur l'atteinte d'objectifs ambitieux.
  • le côté marketing de l'emploi du terme anglosaxon, qui a pour but de faire apparaître cette activité sous un aspect « dépoussiéré ». Néanmoins, une fois le terme coaching validé, certains praticiens font remonter ces pratiques jusqu'à Socrate avec sa maïeutique.

Le coach est en position haute sur le processus de changement, mais en position basse sur le contenu pour aider la personne coachée à progresser en autonomie. La francisation officielle de coaching est « mentorat ».

Cependant, la philosophie est l'une des racines du coaching, dans la mesure où elle est un exercice autonome de la raison, même quand celle-ci est guidée par le dialogue ou par la maïeutique socratique. Savoir poser les problèmes, trouver par soi-même des solutions variées, faire progresser une façon de voir les choses et la vie, font partie intégrante du coaching comme de la philosophie.

Caractéristiques du coaching

Le coaching individuel : un coaching conseil (le professionnel a un rôle de conseiller) ou de formation


Il est essentiel de savoir à quel type de coach, on a affaire. Les 2 paraissent  "rassurants" pour la personne coachée (transfert de savoir ou de savoir-faire du conseiller ou du formateur). Les bénéfices sont cependant souvent supérieurs lors d'un coaching totalement centré sur la personne coachée et ses ressources car les changements viendront vraiment d'elle.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :